Sortiesculturelles7

Mes sorties culturelles #7

Vadrouiller - 26 août 2017 - Aucun commentaire

Eh oui c’est le retour de la rubrique sur mes sorties culturelles ! A part quelques films au cinéma, les derniers mois ont été assez calmes culturellement parlant mais la récente venue de ma petite soeur à Paris pour les vacances a dynamisé un peu les choses. Elle est passionnée de jeux vidéos et nous avons planifié un petit programme culturelle assez geek. Alors si vous êtes intéressé-e par les jeux vidéos et la réalité virtuelle, suivez les guides…

Les expositions

La bibliothèque, la nuit 💙💙💙💙

BnF à Paris — tarif plein 10,60€ — Du 16 mai au 13 août 2017

Bibliothèque

La présentation : « Inspirée de l’ouvrage d’Alberto Manguel, La bibliothèque, la nuit, l’exposition est enrichie d’une introduction consacrée à l’imaginaire des bibliothèques, conçue par la BnF à partir de ses collections.Au moyen d’un casque de réalité virtuelle, le visiteur est invité à un fabuleux voyage onirique, dans le temps et dans l’espace. Au total, dix bibliothèques mythiques, réelles ou imaginaires, se dévoilent au cours d’une expérience d’immersion à la fois muséale et scénographique qui mobilise tout à la fois l’intelligence, la mémoire et la rêverie. »

Mon avis : La visite se déroule en deux parties : la première est une exposition de beaux objets liés aux livres et la seconde est une visite interactive de bibliothèques, à la fois reconstituées physiquement et en réalité virtuelle. J’ai a-do-ré cette exposition, je l’ai très onirique. Et le fait que ça se passe à la BnF, un de mes lieux préférés dans mon quartier préféré, ne fait que renforcer son charme !

Game, le jeu vidéo à travers le temps 💙💙💙💙

Espace Fondation EDF à Paris — gratuit — Du 1er mars au 27 août 2017

Game-EDF

La présentation : « Regarder. Jouer. Avec une soixantaine de jeux présentés, dont la moitié jouables, l’exposition GAME invite les visiteurs à remonter le temps pour découvrir les évolutions et les révolutions d’un secteur qui génère aujourd’hui des dizaines de milliards d’euros chaque année sur toute la planète. Le jeu vidéo se regarde désormais autant qu’il se joue, mais comment est-il entré dans notre quotidien ? Comment en est-on arrivé à le consommer sans même une manette à la main ? »

Mon avis : En plus d’avoir le bon goût d’être gratuite, cette exposition m’a plu par son aspect ludique. Je n’y connais pas grand chose en jeux vidéos mais je ne me suis pas ennuyée. J’ai pu jouer sur différentes bornes et apprendre des choses sur l’histoire des jeux vidéo.

Parcours VR 💙

La Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris — 16€ — Exposition permanente

Geode-VR

La présentation : « Le parcours Géode VR s’effectue par petits groupes (9 personnes au maximum) en environ 1 heure, à travers 3 ateliers proposant chacun une expérience spécifique et jouant des différentes modalités technologiques, du caractère plus ou moins collectif de l’expérience et des sensations provoquées. Guidés par des animateurs qualifiés, les participants vont alors se ravir de jeux de forme étonnants et se demander où ils se trouvent voire qui ils peuvent bien être ! »

Mon avis : J’ai été très déçue par cette animation. Je vais parler du premier module car je suis partie après :

Tout d’abord, on nous indique de nous présenter une demie-heure en avance alors que l’animatrice arrive au dernier moment. Ensuite, il n’y a pas vraiment de salle dédiée, nous prenons place sur des chaises dans le hall du cinéma de la Géode, bonjour l’intimité. L’animatrice, après avoir activé les casques, est restée scotchée à son portable pendant toute la durée de la séance. Ironiquement nous aussi, car les casques n’étaient que des contenants à téléphones portables… Pour couronner le tout, la qualité de la VR était atroce : le rendu était digne d’un jeu vidéo des années 90 sur une télé de la même époque. Cela m’a tellement fait mal aux yeux (et au coeur) que j’ai dû arrêter là. Ma soeur m’a indiqué que les autres animations étaient un peu mieux, ce qui m’a légèrement rassurée après avoir payé 16 euros par personne… Mais vraiment, fuyez. Si vous voulez de la réalité virtuelle de qualité, allez plutôt au MK2 Bibliothèque.

Terra Data, nos vies à l’ère du numérique 💙💙💙💙

La Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris — tarif plein 12€ (billet Explora) — Du 4 avril 2017 au 7 janvier 2018

Terra-Data

La présentation : « Aujourd’hui, le monde qui nous entoure est devenu mesurable en tout. Ordinateurs, téléphones et autres objets connectés se multiplient : ils produisent chacun, en continu, d’énormes masses de données. Mais que sont les données ? Par quel traitement produisent-elles de la connaissance ? Comment agissent-elles sur nos existences ? »

Mon avis : X

La légende National Geographic 💙💙💙

Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris — tarif plein 12€ — Du 3 mai au 18 septembre 2017

National-Geographic

La présentation : « En 1888, un petit groupe d’aventuriers, de scientifiques et d’explorateurs se lance à la découverte du monde, de ses merveilles et de ses mystères. Ils marcheront dans les jungles inaccessibles, atteindront les pôles, plongeront dans les abysses, conquerront l’Himalaya, découvriront les secrets du monde animal, regarderont vers les étoiles. Très vite, ils racontent et photographient ce qu’ils voient dans un modeste bulletin qui deviendra le magazine National Geographic, aujourd’hui diffusé dans trente-trois pays. Voici les moments forts de 125 ans d’aventures à travers plus de cent photos. Notre credo, lui, n’a pas changé : « Mieux on connaît la planète, plus on veut la protéger. » Bons voyages ! »

Mon avis : Cette exposition belle et lisse retrace les aventures des fondateurs de National Geographic. Les photos sont très belles et souvent présentées de façon originales mais le tout manque d’authenticité, d’aspérités. Vu le prix, je m’attendais à quelque chose de plus dense dans le contenu.

Inextricabilia, enchevêtrements magiques 💙💙💙💙💙

La Maison Rouge à Paris — tarif plein 10€ (accès aux 2 expositions) — Du 23 juin au 17 septembre 2017

Inextricabilia

La présentation : « L’exposition Inextricabilia propose de démêler ces enchevêtrements, ces entortillements, ces entrelacs qui donnent forme au sensible, à l’indicible et à l’insaisissable. Elle invite le public à un vagabondage parmi des créations aux multiples confluences qui provoquent une réaction physique, engendrant une sympathie tissulaire, presque épidermique. »

Mon avis : Etant fascinée par les arts textiles, en témoigne ma passion pour le tissage, j’ai tout de suite été interpellée par l’affiche d’Inextricabilia et dès le lendemain matin, je filais à La Maison Rouge ! C’était une exposition fouillée, on sent le travail passionné de la commissaire d’exposition. La scénographie était particulièrement belle. J’ai adoré la mise en relation du textile et de la magie, comme un lien superstitieux qui traverse les âges et les cultures. J’aurais pu passer des heures à observer les broderies, les objets vaudous et autres installations textiles… À voir !

Pour information, j’avais aussi accès à l’autre exposition avec le même billet, I Dit It My Way d’Hélène Delprat mais je ne l’ai trouvée très angoissante donc je ne me suis pas attardée.

Les films au cinéma

Get Out 💙💙💙💙💙

MK2 Bibliothèque à Paris 

Get-Out

La présentation : « Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable.»

Mon avis : Bon j’avoue, ça fait déjà un moment que je l’ai vu (et revu) au cinéma mais je me devais de le mentionner dans cet article. Ce film m’a beaucoup marquée. Il est surprenant dans sa forme, avec un sujet de fond très important et toujours d’actualité.

Wonder Woman 💙💙💙

MK2 Bibliothèque à Paris 

Wonder-Woman

La présentation : « C’était avant qu’elle ne devienne Wonder Woman, à l’époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain s’écrase sur l’île paradisiaque où elle vit, à l’abri des fracas du monde. Lorsqu’il lui raconte qu’une guerre terrible fait rage à l’autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu’elle doit enrayer la menace. En s’alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l’étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin.»

Mon avis : Je regarde rarement des films de ce genre mais mon féminisme m’a poussé à aller voir ce film. C’est kitsch, parfois ridicule, mais quand même très jouissif. Un bon divertissement avec une super-héroïne ! Et sinon, vous ne trouvez pas que Gal Gadot et Natoo se ressemblent ?

Mes prochaines sorties…

• Aller voir 120 battements par minutes au cinéma
• Reprendre l’aquabike

Laisser un commentaire