Ralentir, c'est bon pour la créativité !

Ralentir, c’est bon pour la créativité !

Bien-être - 08 jan 2016 - 12 commentaires

Vous avez remarqué à quel point se dire « débordé-e » était à la mode ces temps-ci ? Alors oui, c’est gratifiant d’avoir des journées remplies, de ne plus avoir une minute à soi. Seulement voilà, lorsqu’il s’agit de créer, « être sous l’eau » est rarement d’une grande aide. Personnellement, le seul moment où être « sous l’eau » m’aide à être créative, c’est lorsque je prends ma douche. Car je ne peux rien faire d’autre que d’être là, dans le moment présent.

J’aimerais donc vous parler de moyens très simples que j’ai expérimenté pour booster ma créativité, et en profiter au passage pour être plus productive, moins stressée et même de meilleure humeur.

Se reconnecter au corps

Se reconnecter au corps est un bon moyen de s’ancrer dans le moment présent. Comment faire ? Ça ressemble un peu aux conseils du PNNS : respirer, bouger.

La respiration est le moyen le plus simple et rapide de se reconnecter à notre corps. Les personnes qui font du yoga ou du théâtre connaissent bien la technique : on inspire par le nez en faisant gonfler le ventre et on expire, ou plutôt on laisse le ventre se dégonfler doucement.

Lorsque vous vous sentez stressé-es, je vous conseille d’essayer la respiration carrée : on inspire doucement en comptant (par exemple jusqu’à 5), on bloque sa respiration pendant le même laps de temps, puis on expire, toujours en comptant jusqu’à 5, et enfin on bloque sa respiration pendant la même durée. Et on recommence autant de fois qu’on veut ! Cette technique permet de porter une attention totale à sa respiration, et aide donc à entrer dans un état de relaxation profonde. Pour plus de conseils anti-stress, vous pouvez consulter mon article sur les techniques de relaxation.

Quoi de mieux pour se reconnecter au corps que de faire de l’activité physique ? Si vous aimez courir, ne vous en privez pas. Sinon, utiliser simplement son corps pour marcher ou cuisiner peut être très satisfaisant lorsque l’on prête attention à ce que l’on fait. Observez autour de vous, remarquez les odeurs, les couleurs, les sons. Ne tentez pas d’analyser ou de juger, mais au contraire acceptez pleinement ce que vous ressentez, même les choses moins agréables. Il n’y a pas de meilleur sentiment que de se sentir au bon endroit au bon moment. On se sent plus léger. C’est souvent dans ces moments-là que des idées créatives nous traversent.

IMG_2115

Dernière chose mais pas des moindres : videz-vous la tête régulièrement. Promenez-vous dans le quartier, lisez quelques pages d’un bouquin ou passez un week-end à la campagne loin de la 4G, mais faites des pauses. Vous pouvez aussi méditer. Pour cela, pas besoin de s’asseoir en tailleur sur un petit coussin rond pour méditer ! Personnellement je pratique la méditation en pleine conscience, c’est à dire que j’accorde toute mon attention au moment présent, sans jugement. Pour faire le vide et déstresser, posez-vous la question : quel problème avez-vous là tout de suite ? Pas hier, pas dans 1 heure, maintenant. Bonne nouvelle, vous n’avez aucun problème dans le moment présent ! J’ai appris ça dans le livre Le pouvoir du moment présent d’Eckart Tolle et ça aide beaucoup à prendre du recul. Malgré son titre un peu bling bling, ce petit bouquin m’a énormément aidé à appréhender la pleine conscience et le lâcher prise.

Être dans le flow

La concentration est primordiale pour la créativité. Mihaly Csikszentmihaly est un psychologue qui a théorisé le flow (ou « flux » en français), un état mental de concentration extrême. La personne est tellement absorbée dans sa tâche qu’elle oublie tout le reste. Mais Mihaly explique tout ça mieux que moi :

Comment faire pour atteindre cet état ? Il s’agit d’un équilibre délicat. Mais j’ai trouvé une solution à mon échelle : alterner les moments de « focus » avec de vrais moment de pause. Si la productivité au travail vous intéresse, je vous invite à lire mon article sur le livre Do less get more.

Saviez-vous qu’il faut en moyenne 11 minutes pour se reconcentrer sur une tâche après une interruption ? Comment faire alors lorsqu’on est constamment rappelé-e à l’ordre par des centaines de mails ou des notifications incessantes sur son portable ? Si vous rechignez à éteindre votre téléphone, des applis vous permettent de désactiver toutes vos notifications, et de vous concentrer sur l’essentiel. Par contre, il n’existe pas encore d’applications pour muter les proches bavards, désolée !

Pour me motiver, je suis adepte de la technique Pomodoro : on se concentre uniquement sur une tâche pendant un temps défini (souvent 25 minutes). Puis on s’accorde quelques minutes de pause. Des applis comme Flat Tomato ou Clear Focus vous permettent diminuer votre temps pour l’optimiser au mieux, mais un bon vieux minuteur de cuisine fait aussi bien l’affaire !

Aménagez-vous également des plages de travail spécifiques. Par exemple, vous pouvez décider de ne répondre aux mails que l’après-midi, et ainsi vous libérer du temps pour les tâches demandant toutes vos capacités cognitives le matin. Vous serez surpris-e de réaliser que les demandes « urgentes » peuvent encore attendre un peu, et que vous n’êtes pas si indispensable que ça (pour votre plus grand bonheur) ! Apprenez à compartimenter vos différentes missions, à planifier à l’avance et à bien séparer votre vie professionnelle de votre vie privée. Personnellement, je suis absolument contre le travail qu’on ramène à la maison le soir ou le week-end.

 

Bref, vous l’aurez compris : le mieux est l’ennemi du bien. Je le dis en connaissance de cause, car mon envie de vouloir être sur tous les plans à la fois m’a souvent joué des tours. On veut bien faire en lisant nos mails dans le métro, ou en jonglant avec 3 tâches à la fois, mais cela n’est bénéfique ni pour notre bien-être, ni pour notre productivité, ni pour notre entourage.

Demandez-vous quelles sont vos priorités. Prenez soin de vous avant de vouloir prendre soin de vos projets. Sachez dire non (vaste sujet, je pourrais en écrire des pages). Écoutez vos émotions avant d’écouter les « il faut ».

12 réponses à “Ralentir, c’est bon pour la créativité !”

  1. […] Ralentir, (re)prendre du temps pour soi, c’est mieux pour la créativité! […]

  2. Sophie dit :

    Article très intéressant avec lequel je découvre ton blog, merci pour les conseils.
    Sophie

  3. Adrien T dit :

    Bonjour Marina,

    Je me retrouve dans ton article :)

    Merci beaucoup pour ce partage, je me demandais quel méditation tu pratiqué au quotidien?

    A bientôt 😀

    Adrien

  4. Julian dit :

    Bravo pour cet article très complet. Pour moi c’est le livre de Julia Cameron – Libérez votre créativité qui a eu un véritable effet déclencheur pour me lancer dans mon projet artistique et donc retrouver ma créativité. Peut-être que vous le connaissez?!
    Et comme je le dis dans l’un de mes article, je le conseil à tous, pas seulement aux artistes, mais à tous ceux qui souhaitent apprendre de leurs émotions et qui sont curieux d’eux-mêmes.

  5. Jessica dit :

    C’est assez drôle: la seule fois où j’ai entendu parler du  » flow « , c’était il y a une semaine et c’était un reportage sur Nolife. Le reportage parlait des difficultés du jeu vidéo, qu’il fallait que ce soit équilibré pour que le joueur trouve le jeu suffisamment difficile pour ne pas s’ennuyer et pas trop dur pour qu’il n’abandonne pas. En gros, on atteignait un état (le flow) qui permettait de passer les difficultés en s’amusant et en mettant le joueur dans un état de concentration.

    Ton titre m’a intrigué car j’ai récemment vu un titre de livre dans le magazine Flow (décidément…) » L’art de la vie créative, les vertus de la pleine conscience « . Peut-être l’as-tu lu ?

  6. […] Ralentir, c’est bon pour la créativité ! : J’ai l’impression qu’actuellement, il faut être super productif/productive tout le temps, et que prendre du temps pour se détendre ou simplement s’arrêter de courir, c’est faire une erreur monumentale. Cet article m’a fait énormément de bien, et m’a donné envie de ralentir, de prendre le temps, et de faire les choses bien, mais pas dans l’urgence. […]

  7. NicoleP dit :

    Bonjour. Je suis d’accord avec toi, il faut savoir se réserver un temps pour la détente et laisser de côté la pression. Perso, c’est ce que j’essaie de faire au moins une fois par semaine. :-)

  8. Ariane dit :

    Ah, oui, la lenteur, ça fait du bien! Après avoir jonglé avec mille et un emploi à la fois, j’ai mis un frein à ce train de vie pour trouver plus de temps pour moi. J’adore. J’ai ajouté la méditation à mon horaire, je fais plus d’exercice, je cuisine beaucoup et j’ai surtout enfin retrouver le courage de blogguer sur ce qui me passionne, soit le végétalisme, le minimalisme et le développement personnel. Donc, on peut dire que la créativité m’est revenu :)

  9. Eh oui ralentir permet de se recharger en énergie. Je conseille aussi de petits moments de yoga et la respiration alternée qui est très puissante pour calmer l’esprit :-). Merci pour ce partage.

Laisser un commentaire