IMG_2639

[Lecture] La magie du rangement

Réflexions - 12 août 2015 - 16 commentaires

Cela faisait des mois que j’étais engagée dans une démarche de réduction du superflu, sans vraiment réussir à désencombrer totalement mon espace. J’avais beau me séparer de cartons entiers d’affaires, au bout de quelques jours, le bazar revenait en force. Par quelle sortilège ?

Justement, en parlant de magie, quand j’ai entendu parler du best-seller mondial La magie du rangement (ou The Life-Changing Magic of Tidying Up, en anglais) de Marie Kondo, je me suis dit que ça allait peut-être pouvoir m’aider à devenir une fée du rangement.

IMG_2643

Bon, je n’ai pas gagné de pouvoirs magiques en lisant ce livre, mais j’ai énormément apprécié les conseils donnés. Comme le dit elle-même l’autrice, personne ne nous apprend jamais à ranger. Pourtant, on passe énormément de temps à le faire.

Alors avoir des conseils simples et précis sur l’organisation intérieure, ça change un peu la vie.

La méthode KonMari

Tout rassembler

Pour ranger durablement, il faut ranger de fond en comble. Marie Kondo distingue 4 catégories d’objets, à regrouper ensemble : les vêtements,  les livres, les papiers et le « komono » (petits objets) et les objets sentimentaux. Lorsque vous vous attaquez à une de ces catégories, il vous faut sortir TOUS les objets, où qu’ils soient dans votre maison, et les rassembler au même endroit. Par exemple, si vous voulez ranger les livres, assurez-vous de récupérer aussi ceux qui sont dans la cuisine, ou qui traînent dans le tiroir de la table de chevet.

Faire le tri

D’après le livre, la question à se poser lorsqu’on trie ses affaires est : « est-ce que cet objet vous procure de la joie ? ». Si la réponse est non, on s’en sépare ! En vérité, ce n’est pas si simple, puisque même si mes papiers administratifs ne me rendent pas euphorique, je suis quand même obligée de les garder sous la main. Mais la technique peut fonctionner pour certaines possessions, comme les vêtements. Évidemment, on se sépare aussi de tout ce qui est cassé, troué, ou en double. Et si vous ne vous souveniez même plus que vous aviez certains objets, c’est qu’il est largement le temps de les jeter !

Pour les objets que vous ne gardez pas, je vous conseille de faire 3 piles :
• Je donne : les livres et les vêtements en bon état peuvent faire des heureux/ses autour de vous ! C’est le moment d’organiser un vide-dressing, avec comme seule règle : tout ce qui n’est pas parti à la fin de la journée ne retourne pas dans le placard. Vous pouvez aussi donner à des associations, comme La Cravate Solidaire, Emmaüs ou Le Secours Populaire.
• Je recycle :
 les vêtements peuvent être déposés dans un conteneur Le Relais, et les appareils électroniques dans une borne dédiée (par exemple à Darty). Les cartons et les bocaux trouveront une deuxième vie en tant que boîtes de rangement ! Mais ne gardez que ce dont vous avez besoin, pas « au cas où ».
• Je jette
.

Ranger au même endroit (et à l’horizontale)

Pas besoin de rangements complexes ou hors de prix. D’après Marie Kondo, tout le monde a chez soi suffisamment de solutions de rangement : boîtes à chaussures, sacs, placards, tiroirs… Cependant, selon moi, il peut être utile d’investir dans quelques boîtes solides. On trouve gratuitement ou pour quelques euros des cartons de déménagement, qui se plairont très bien dans un dressing ou sous un lit.

Ce qui fait la signature de la méthode KonMari, c’est le rangement à l’horizontale. Les vêtements sont rangés côte à côte, bien visibles. On peut même les ranger par couleurs ou par taille. J’adore cette méthode de rangement, qui par son esthétisme, donne envie de prendre soin de ses affaires ! Et c’est également très pratique, surtout pour les vêtements : on voit tout en un clin d’oeil.

Garder en ordre

Ranger, ok, mais garder en ordre, c’est souvent le plus compliqué. Notre chère gourou du rangement explique qu’il faut que chaque objet ait une place bien définie. Avant de tout ranger, assure-vous que ça soit le cas. Sinon, les objets sans domicile fixe vont se regrouper sur le moindre espace libre : table basse, cheminée… Je vous livre au passage une petite astuce pour vous motiver à ranger : lorsqu’une pièce est désordonnée, imaginez un fil reliant chaque objet à sa place. Le but est qu’il n’y ait plu aucun fil dans la pièce !

IMG_2640

Mon avis

Il faut prendre ce livre pour ce qu’il est : une source d’inspiration et de motivationJe suis adepte de la procrastination, avec une forte tendance au « tout ou rien », alors autant vous dire qu’il me faut un déclic.

Cependant, le livre n’est pas exhaustif et c’est un peu frustrant. Par exemple, il n’est fait quasiment aucune mention de la cuisine, alors que c’est la pièce que j’ai le plus de mal à garder en ordre. De même, la partie ménage n’est pas abordée, pourtant ça aussi ça s’apprend. Enfin, même s’il y a des réflexions spirituelles autour du rangement, je les trouve trop mystiques à mon goût : elle conseille notamment de saluer sa maison et de remercier les objets.

J’aurais aimé que Marie Kondo inscrive sa méthode de rangement durable dans un mode de vie plus global, éthique et écologique. En effet, quoi de mieux pour une maison désencombrée que de faire attention à sa consommation ? Je vous conseille donc vivement la lecture de Zéro Déchet, un livre qui complète très bien La magie du rangement.

 

À venir : une série d’articles pièce par pièce sur comment j’ai rangé mon appartement avec la méthode KonMari !

16 réponses à “[Lecture] La magie du rangement”

  1. Delphine dit :

    Chouette un nouvel article, en plus sur un sujet qui m’intéresse ! :)

    Je pense lire bientôt cet ouvrage dont j’ai beaucoup entendu parler cette année. L’avantage du coup c’est que j’ai pu mettre en pratique certains conseils sans avoir encore lu le livre :)
    J’ai beau désencombrer et donner/vendre certains objets je suis encore loin du minimalisme, mais je n’ai pas envie non plus de me séparer de choses que certes j’ai en double/triple/quintuple (coucou les t-shirts) mais qui sont encore en bon état. J’ai l’impression de gaspiller et d’encombrer ailleurs (emmaus ou ma poubelle). Du coup j’en ai encore pour un moment à attendre la mort naturel de certains objets.
    Et puis finalement ça me plait de prendre mon temps, j’ai l’impression que j’évolue en profondeur et que le minimalisme n’est pas du coup LE truc qui va tout résoudre dans ma vie.
    J’ai hâte de voir tes futurs articles sur le sujet !

  2. prettyarty dit :

    ce livre est sur tous les blogs en ce moment! moi aussi ca fait qq mois que je m’y attelle, je n’ai pas lu le livre, il m’a l’air d’etre du simple bon sens non? en lisant les articles à son sujet, ca a l’air d’etre révolutionnaire…
    si ca t’intéresse voici ce que j’ai fait jusqu’a maintenant. il faut savoir que chez moi c’est encombré de plein de choses, la table de la salle a manger n’était jamais nette, tjrs des papiers, des jouets et cie.
    ca va deja nettement mieux maintenant!
    j’ai commencé par les papiers. Autant s’attaquer à la bête direct! Ca m’a pris du temps, mais j’ai scanné tous nos papiers importants, et je les ai rangés dans des porte magazines (ikea)par theme : maison, santé, boulot… j’ai un folder aussi « en cours » pour les papiers en suspens à ranger ou a scanner. les anciennes fiches de paye ou les papiers archivés sont dans des boites d’archive.

    Les fringues: grand tri, je n’ai gardé que ce qui me va rééllement, j’ai optimisé mes manteaux, vestes, et mes chaussures (3 trenchs, aucun avec une capuche, ca sert a rien par ex). j’ai donné beaucoup à emmaus, et les pièces plus couteuses je les ai mises de coté pour un prochain vide dressing. Les affaires des enfants, bcp donné aussi car ca prend du temps de vendre, surtout pour ce qu’on en retire. J’utilise aussi le site de troc « too short » pour envoyer les vetements, et en echange je peux en avoir d’autres pour les enfants, au troc.
    les affaires un peu vieilles/abimées je les mets dans un sac, plusieurs fois par an il y a des assocs qui ramassent du linge dans les rues.

    la cuisine: j’ai vidé 1/3 de ma cuisine, en vaisselle. je n’ai gardé que ce qui me servait, j’ai investi dans des tupperware en verre chez ikea (qui servent aussi de plat pour le four, et pour congeler), j’ai viré des tas de mugs, soucoupes…. je me sens bcp mieux quand j’ouvre un placard! j’ai pas mal donné et vendu à la brocante.
    pour les provisions, j’ai un petit cagibi et j’ai organisé mon frigo avec des paniers. je vais poster a ce sujet bientot d’ailleurs:)

    les livres: j’ai gardé ceux que je compte relire ou des livres bibliotheque verte ou classiques pour mes enfants. Les autres sont partis chez Emmaus ou donnés à une dame qui récupère tous les livres que ma mère connait.

    les magazines: une fois lus, je les passe a ma mère ou d’autres personnes, et ensuite ils les recyclent ou les jettent ou les repassent à d’autres… autant que ca serve plusieurs fois.
    On a également mis plusieurs autocollants sur la boite au lettre pour ne plus recevoir de pubs.

    les jouets: là c’est chaud:) quand les enfants ne sont pas là, j’essaie de purger un peu. sinon tout est organisé dans des étagères carrées de chez ikea, dans les boites. ils ont trié leurs peluches que j’ai vendues à une brocante.

    les DVD /CD: j’attends que mon homme numérise tout ca et on ne gardera que les essentiels.

    Hobbies: je faisais du scrapbooking, donc j’avais BEAUCOUP de matos. en réalité je créé bcp avec de la récup, donc depuis 1 an j’ai presque tout revendu via mon blog.

    salle de bain: j’adore les cosmetiques, donc j’ai un stock de savons/gel douche pour les 2 ans à venir! j’essaie de ne plus rien acheter.

    voilà je pense que j’ai fait un peu le tour, ma maison est encore bien loin d’etre minimaliste mais je purge au fur et à mesure.
    en résumé, j’ai bcp donné et vendu à la brocante, et le reste je l’ai apporté chez Emmaus.
    je vends peu car le ratio temps passé/temps d’attente que ca se vende/ prix de vente vaut rarement le coup!
    on hésite souvent à donner des choses qui nous ont couté, mais ca ne dure pas, en général on est soulagé d’en etre débarrassé!
    bon courage, je suis ton blog je le trouve très interessant!

  3. Bulle_Virtuelle dit :

    Comme toi, suite à la lecture de ce livre j’ai été motivé pour de nouveau trier et ranger, après chaque lecture de ce genre ça m’arrive. Par contre, je préfère les livres de Dominique Loreau plus complet je trouve mais certains points restent tout de même intéressant.

  4. Xel0u dit :

    Super, j’ai hâte de lire la suite de tes articles :-)
    Je ne suis pas à la maison en ce moment, mais quand je vais rentrer, je pense qu’il sera grand temps de faire du tri, même si j’en ai déjà fait pas mal avant de déménager :-)
    Du coup, j’ai téléchargé le bouquin, je vais le lire sur mon téléphone 😀

  5. Florie dit :

    Ah, ce livre fait un sacré carton en ce moment, et c’est intéressant de voir un nouvel avis sur le sujet! J’avoue qu’après avoir vu le Google talk de 45mn de Marie Kondo, et les principes de base de sa méthode, je me suis trouvée un peu sceptique sur la question, notamment parce que, comme tu le dis, ça paraît assez limité. Vêtements, livres, « tout le reste », et objets sentimentaux, c’est vraiment léger quand même (j’ai également pensé à la cuisine d’ailleurs).

    Au final, pour le côté « philosophie de vie » j’avais préféré l’Art de la Simplicité de Dominique Loreau (même s’il y a aussi des réserves à émettre).

    Et finalement, peu de rapport avec le sujet, mais je viens de découvrir le mot « autrice » et ça me fait chaud au coeur à chaque fois que je lis une autre personne l’utiliser, donc merci :)

    • Avec2Ailes dit :

      Bonjour :-)

      Perso je n’ai pas besoin de ce genre de livre: je vivais mininaliste et ordonnée ( maniaque ?) depuis toujours.
      Et puis j’ai rencontré celui qui allait devenir mon mari.
      Depuis… L’horreur !!
      Si quelqu’un a une solution pour faire cohabiter un bordélique et une maniaque-minimaliste, je prends !

      • Bleu dit :

        Arf, bon courage… Dans le livre, Marie Kondo conseille de se garder des espaces personnels face aux personnes bordéliques, en séparant son espace de rangement de celui des autres. Tu peux peut-être aussi le sensibiliser au minimalisme, en triant les vêtements qu’il ne met plus, etc ?

  6. Emmanuelle dit :

    J’ai beaucoup aimé ce livre également et il m’a permis de me « déculpabiliser » du fait de se séparer d’objets reçus en cadeau notamment. Pour le côté mystique, je pense que cela vient du fait qu’elle soit japonaise avec une culture shintoiste qui donne une certaine « personnalité » aux éléments et objets. cela est tout à fait naturel pour elle mais un peu bizarre pour nous ^^
    Je viens de découvrir ton blog avec plaisir, moi qui suis egalement dans une transition vers le minimalisme et qui suis adepte du bio et végétarien.

    • Bleu dit :

      En effet, ça fait du bien ! Moi aussi ça m’a déculpabilisé, comme quoi on met beaucoup d’affectif dans des objets… Oui c’est ce que je me suis dit pour le fait de parler aux objets, je sais qu’il y a une culture animiste là-bas. Je suis contente que mon blog te parle :) bonne continuation vers le minimalisme !

  7. Line dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce partage. Pas encore eu le temps de lire cet ouvrage au titre un peu effrayant mais les avis donnent envie.. Je me reconnais un peu dans le commentaire de Avec2ailes. Le minimalisme en matière de rangement / d’organisation a des vertus que mon compagnon ignore.

  8. Claire dit :

    Si tu cherches un livre pour des conseils de ménage celui de Dominique Loreau « faire le ménage chez soi faire le ménage en soi  » il est top !

  9. Marie dit :

    Juste une petite précision : c’est le rangement à la verticale et à l’horizontale qu’elle préconise :)
    Je viens de finir ce livre d’une traite et j’ai qu’une hâte c’est d’être à mon jour de repos pour faire le tri dans toutes mes affaires !
    Par contre, hors de question de TOUT jeter. Les vêtements encore portables seront donnés aux associations ou à des amies, les livres à une bibliothèque si possible, certains objets vendus. JE peux comprendre pourquoi elle préconise de tout jeter : ça va bien plus vite de se débarrasser d’un coup pour faire le vide, mais étant écolo de nature, c’est impensable pour moi ^^

    • Marie dit :

      Et non* à l’horizontale. (Désolée, j’aurai dû me relire avant de poster :) )

    • Sylvie J dit :

      Une petite idée pour les livres. A Chartres, les bibliothèques et hôpitaux ne les acceptent plus. Par contre, des « armoires à livres » ont été installées. On y dépose des livres dont on veut se séparer et on peut en reprendre d’autres qui nous intéressent.

  10. On Range Tout dit :

    Merci pour votre article.
    Je partage aussi votre avis sur le fait que ce livre manque de conseils pratiques pour le ménage et la cuisine.
    J’en profite donc pour donner une petite astuce ménage : le vinaigre blanc ! En plus d’être écologique et économique, ce produit miracle a de multiples usages (nettoie le sol, fait briller les robinets, détartre, dégraisse et désinfecte) !

  11. Emma dit :

    Cet été je me suis renseignée sur ce bouquin, et ça m’a permis de beaucoup désencombrer mes affaires (surtout les fringues, ahem…). Je trouve les rituels dont elle parle (dire bonjour aux objets par exemple) un peu bizarres, mais ça part d’un truc plutôt cool : redonner de la valeur à ses objets et en prendre soin.
    Bref c’est plutôt cool de s’en inspirer même si, comme tu le dis, il n’est pas exhaustif et manque d’un aspect plus écologique !

Laisser un commentaire