IMG_0756

Défi minimaliste, le bilan

Bien-être - 20 mar 2015 - 14 commentaires

Début février, je vous parlais d’un défi minimaliste en 30 jours. Plus d’un mois après, l’heure du bilan a sonné ! J’ai vécu ce challenge de façon très personnelle et donc je ne savais pas trop quoi dire qui pouvait vous intéresser… Mais voici quand même mon témoignage.

J’ai eu du mal à tenir 30 jours entiers, car je fonctionne en « tout ou rien » : j’ai du mal à commencer quelque chose, mais quand je suis dedans je fais ça à fond, sans m’arrêter. Du coup le principe de mini-défi n’était pas le plus adapté, je trépignais au début car j’avais envie de tout faire d’un coup, mais je me suis vite découragée au bout de quelques jours…

Cependant, j’ai réussi à faire à peu près toutes les tâches concrètes (ranger, trier). Ces défis m’ont permis de faire un grand tri dans mon dressing (j’ai donné l’équivalent d’un grand sac poubelle de vêtements), de ranger enfin les produits de ma salle de bain, de réfléchir à ma consommation quotidienne… Par contre, pour les défis un peu plus « abstraits » (réfléchir à ses objectifs par exemple), je n’ai pas pris le temps de bien le faire… Il faut croire qu’il m’est plus facile de ranger mon appartement que ma tête ! Je vais réfléchir à des mono-défis, pour me faciliter la tâche.

Voici quelques témoignages de lectrices qui ont participé au défi minimaliste :

Lou

« Ça m’a fait réfléchir à mon rapport à l’ordinateur et internet surtout. Le seul truc que je n’ai vraiment pas pu faire c’est être seule trois heures : mon copain est là H24 et l’appart est petit j’ai pas eu besoin du challenge pour le remarquer ! J’ai trié mes vêtements pour ne garder que ceux que j’aime pour ce qu’ils sont et pas « ah mais si j’ai besoin d’un truc à mettre en dessous je prendrai ce t-shirt », ce qui m’a donné envie de ranger la maison de mes parents : c’est le cadeau d’anniversaire qu’on offre à ma maman. Je me suis lancée à nouveau dans la méditation, et par la même beaucoup plus dans le yoga. C’était positif cette expérience !« 

Hélène

« Je crois que ce type de challenge sur la durée ne me convient absolument pas. Je suis déterminée mais pas persévérante. Et surtout je ne sais pas me forcer. Selon moi, ce genre de truc est censé me faire plaisir. Je dois pouvoir me dire en fin de journée « ahhh j’suis bien contente d’avoir accompli tel ou tel truc. Quand je suis arrivée au jour « méditation », me suis dit « hmm méditer hmmm…. Et bien j’ferais le défi d’après plutôt! ». A partir de là c’était fichu.

D’autres défis me plaisaient dans la liste, mais j’avais pas envie d’attendre le jour 12 ou 18 pour les faire. Et certains étaient trop longs pour une simple journée. Exemple : « trier son armoire » (si je ne me trompe pas. Je fais de mémoire). Bon bah je rentre un jeudi soir exténuée du taf, je vais pas trier mon armoire non. Ça prends trois plombes selon moi (je suis faignante ET exigeante. Comme beaucoup de faignants 😉 ).
Ce n’est pas du tout comparable à certains autres défis qui avait pour objet de thématiser la journée. Exemple « une journée sans réseaux sociaux », ou « une journée sans râlage ». Ces derniers me semblent beaucoup plus adaptés à un challenge qu’on doit tenir dans la durée et ne rajoutent pas une tâche supplémentaire trop longue à une journée chargée. De même, je préfère piocher des idées et les accomplir quand ça me chante que de me forcer à faire quelque chose. Un challenge trop long (pour moi 30 jours c’est long) ne me convient pas. 

De toute façon, selon moi, si on est pas prêt.e, l’opération ne portera pas ses fruits. Il faut être PRÊT.E à trier, PRÊT.E à se débarrasser, à se séparer de choses. Et l’envie parfois ne suffit pas. Il faut également que ce soit le bon moment pour soi. Sinon ça devient quelque chose de particulièrement éprouvant et on va recommencer à accumuler en réaction à ce stress qu’on se sera fait subir.
En ce moment j’y arrive et j’ai besoin de jeter, trier etc. Je possède de moins en moins et ça me fait du bien. Je n’en aurais pas été capable il y a un an.
Une amie veut que je l’aide à trier son armoire. Mais je me rend compte que si j’apporte mon aide, elle freine des 4 fers parce que c’est juste pas encore le moment pour elle. Elle a envie. Mais n’est pas encore prête. Chacun son moment et il faut savoir s’écouter sans se malmener. Mon avis : un challenge : Oui, mais personnalisé ! On pioche des idées à droite à gauche et on crée le sien.« 

Pauline

« J’étais super motivée, mais ça a duré 5 jours… mon calendrier était en bas et j’oubliais de regarder le défi du lendemain avant d’aller me coucher, alors par exemple le défi « pas de réseaux sociaux avant midi » ben c’était rapé. Il s’est passé un peu trop de trucs dans ma vie, du coup j’ai vite perdu la motivation, mais surtout un défi par jour, c’est intenable pour moi. C’est pas assez stable et longue durée, je pense que je suis plus faite pour des défis mensuels ou hebdomadaires. Les défis ponctuels (vider l’ordinateur ou le dressing) sont des choses que je fais régulièrement déjà, je faisais plus le défi pour diminuer mon implication réseaux sociaux et ça demande plus de temps je crois, et plus de concentration.« 

Autres témoignages

Sur le blog « Ma tête en vrac »

Sur le blog « Chez le fil rouge »

Et voilà ! J’espère que ces retours vont ont plu, n’hésitez pas à me donner les vôtres dans les commentaires !

14 réponses à “Défi minimaliste, le bilan”

  1. Pauline dit :

    Coucou !
    J’avoue tout, je n’ai même pas essayé ce défi qui me plait pourtant bien. En fait, je n’aime pas trop me donner des interdits dans la vie. Par exemple mise à part bien sûr les produits animaux, je ne m’interdis aucun aliments, j’ai l’impression que si je me fais une semaine sans sucres, je vais me jeter dessus. J’ai une tendance très forte à la compulsion, dans tous les domaines et la privation entraîne chez moi les effets inverses de ceux escomptés. (Sauf concernant les produits animaux, j’ai du mal à me l’expliquer) Du coup je m’inspire de ce défi pour y intégrer des choses dans ma vie, en repensant à mes priorités. Mais j’essaye d’être douce et bienveillante avec moi même, d’être patiente et devoir remplir un calendrier ne me convenait pas.
    Je suis tout de même contente d’avoir pu suivre les gens qui ont participé à ce défi, c’était très intéressant :)

  2. Sarita dit :

    Coucou! Merci pour ton retour sur ce défi. ça m’avait tenté quand tu en parlais sur twitter, mais je me connais je n’ai pas de patience ni de persévérance. Je tenterais ce « mois-défi » quand je serais moins stréssée, je pense que le fait d’être préoccupée est un frein à l’implication perso dans ce genre de truc. Bref, merci, je vais tenter ans quelques semaines!
    Et de manière plus générale, merci pour le blog! Je ne commente jamais mais je le trouve vraiment très chouette.

    • Bleu dit :

      Merci pour ton commentaire ! En effet, je pense qu’il faut être dans de bonnes conditions pour le réussir, ce qui est un peu paradoxal quelque part, puisque le minimalisme est aussi fait pour se mettre dans de bonnes conditions. On va dire que c’est un cercle vertueux… À bientôt !

  3. vayolaine dit :

    J’étais emballée par ce challenge personnel, mais malheureusement ce sont des objectifs encore trop compliqués pour moi. J’ai très vite laissé tomber car je n’arrive pas à me tenir à un planning… Il faudrait déjà que je commence par faire 15 minutes de relaxation par jour, tous les jours, ça serait déjà bien. Je me sentirais déjà mieux dans mon corps. Je serais ensuite prête à travailler sur le reste ^^

    • Bleu dit :

      Oui moi aussi ! Vive le « mono-défi » pour commencer 😉
      En parlant de relaxation, il parait que l’application Headspace est très bien pour s’y tenir !

  4. Bulle_Virtuelle dit :

    Moi je suis en plein dedans et j’avoue que la première semaine j’étais super motivée et là je commence à oublier les défis mais ton bilan me remotive je dois aller jusqu’au bout !

  5. Clayym dit :

    Hello!

    Petit message d’une personne qui t’as découverte il y a peu et qui aime beaucoup ce que tu fais!

    J’avoue que quand j’ai vu le défi, j’ai trouvé ca motivant mais que le format calendrier ne me convenait pas. Par contre ca a du me trotter dans la tête parce que mine de rien j’ai mis en place certains des objectifs qui m’avaient parlé (essentiellement sur les choses « concrètes » ou même simplement dérivées de celles proposées: j’ai fait les ménage dans les mailing lists auxquelles j’étais abonnées, j’ai fait un gros ménage dans mon dressing et mes produits de beauté, j’essaye de déconnecter un peu de FB en me connectant seulement à partir de midi, je tente de réaliser/vivre une chose « nouvelle/hors de ma zone de confort » par semaine…).
    Du coup bizarrement, l’impact très positif qu’ont eu la mise en place de ses « résolutions » m’a donné envie de faire le défi pour de bon, et ton retour me donne l’impulsion qu’il me manquait.

    Du coup j’ai tout réorganisé pour mieux ordonner et adapter certaines étapes, et go! Je commence demain :)
    Par contre je compte vraiment rester dans un esprit de bienveillance vis à vis de moi-même et ne pas rester trop rigide. On verra aussi en fonction des imprévus de ma vie durant cette période.

    Sinon je me dis que la partie « liste » qui t’a moyennement botté à priori peut m’être utile. Essentiellement parce que sans le défi, je ne prendrai jamais le temps de poser toutes les questions évoquées vraiment à plat, ca sera peut-être ici l’occasion de le faire et d’avancer une bonne fois pour toute :))

    Merci pour ton joli blog et ce retour en tout cas sur ce défi (et merci de nous l’avoir présenté)!!!

  6. Zoé dit :

    Rien à voir avec le défi, mais ma maman a la même tasse que celle de ta photo ! ça m’a fait sourire :)

  7. […] sur mon téléphone. Depuis février et le défi minimaliste (dont vous pouvez lire mon bilan en citation sur Le Blog Bleu), j’ai décidé de m’astreindre à des défis personnels pour réduire mon addiction au […]

  8. un23 ilaria dit :

    la partie la plus motivante a été celle du désencombrement. le placard de salle de bains, le placard tout court et l’effet qui perdure au delà du défi est ma relation aux achats. je suis du genre « acheteuse compulsive », j’adore la déco (c’est mon métier) et j’achète plus pour la maison que pour moi même. depuis je n’ai quasiment rien acheté (et cela fait plus d’un mois que j’ai terminé le challenge). c’est comme arrêté le sucre … une fois qu’on a habitué notre goût aux nouvelles saveurs, rien ne nous fera faire marche arrière. j’avais parlé du challenge sur le blog mais pas du résultat final … je pense qu’il faurda que je le fasse 😉

  9. mounemouette dit :

    Salut, je suis nouvelle dans la démarche du tri, du vide, de la vie saine et simple…etc etc Mais j’ai bien entamé la procédure !Sinon je voulais te dire que je trouve ton blog très intéressant. Il fait parti de ceux qui m’inspirent!! Bref ravie de l’avoir découvert et de te suivre à présent. Moune
    PS: si tu as le temps de faire un tour sur mon blog et de voir mes étapes : http://www.mounemouette.blogspot.fr

Laisser un commentaire