IMG_0726

Manger vegan à l’extérieur

Food - 09 août 2014 - 18 commentaires

Lorsque que les gens apprennent que je suis végétalienne, une question revient très souvent : « Mais Bleu, comment fais-tu pour manger à l’extérieur ? Ça ne doit pas être facile. Dis nous tout ! ». Non, en fait, on me demande juste où je trouve mes protéines, et si je n’ai pas honte de tuer des carottes innocentes.

Il n’empêche, je me suis dis que ça pouvait intéresser les personnes souhaitant réduire leur consommation de viande, voire de produits animaux.

Évidemment, le premier conseil est de se renseigner à l’avance sur les commerces vegan-friendly, lorsque c’est possible. Le deuxième conseil, c’est de toujours avoir de quoi grignoter dans son sac : banane, biscuits, fruits secs, amandes, que sais-je. Mais parfois ni l’un ni l’autre n’est possible… Voici donc un petit guide de survie en milieu inconnu ET hostile.

Le supermarché

Première option quand tu crèves la dalle : le Franprix du coin. Tu ne risques pas de te faire un repas mémorable, mais ça dépanne. Je te conseille de te tourner d’abord vers le rayon bio, aussi appelé « diététique ». Oui, parce que pour les grandes surfaces, apparemment la seule raison valable pour manger du bio est de suivre un régime. Tu y trouveras donc de la crème dessert au soja, des biscuits, des galettes de riz et parfois même (comble du luxe) un steak de céréales. Ensuite, direction le rayon frais pour shopper une salade de lentilles, des tartinades, ou une soupe (il faut avoir un micro-onde par contre). Dans certains supermarchés, il y a même des plats cuisinés vegan, de la marque Bjorg, Cerealbio Sojasun.

Idée de repas : salade de lentilles, chips, guacamole, salade de fruits, et des galettes de riz pour le goûter.

Le magasin bio

Si tu es chanceux, un magasin bio se trouvera sur ta route. Tu auras alors l’embarras du choix pour satisfaire ton appétit ! Si tu es plutôt terroir, tu trouveras des tas de terrines végétales (je te conseille la marque Tartex). Sinon, le rayon frais offre pas mal de choix en salades composées : lentilles/tofu fumé, couscous, quinoa aux légumes… Tu peux faire un détour par le rayon boisson, pour t’approvisionner en brique de lait végétal, ou en eau de coco.

Idée de repas : couscous, terrine végétale, pain, fruit frais de saison, et fruits secs pour le goûter.

Le restaurant

Ah, le restaurant… Première hypothèse : tu peux choisir le restaurant dans lequel tu vas manger. Dans ce cas, privilégie la cuisine du monde ! À toi la bouffe indienne, japonaise, thaïlandaise, éthiopienne, italienne, libanaise… Tu y trouveras ton bonheur, car il y aura quasiment toujours un plat entièrement végétal.

Idée de repas : tagliatelles aux légumes, ou falafels avec du houmous, ou makis à l’avocat, ou encore dahl de lentilles.

Deuxième hypothèse : tu n’as pas choisi le restaurant. Et là, que tu te retrouves dans un bar PMU, une brasserie d’angle, ou un 4 étoiles, tu te dis que tu vas pas vraiment t’enjailler. S’il n’y a vraiment rien sur la carte à part des frites (et encore parfois elles sont cuites dans la graisse animale), je te conseille d’expliquer avec des mots simples ton régime alimentaire au personnel. Si tu prononces le mot « vegan » tu vas mettre tout le monde mal à l’aise car ils ne savent pas ce que c’est. Énonce clairement ce que tu ne manges pas : « Je ne mange pas de viande, de poisson, d’oeufs et de lait. Le beurre et la crème, ça compte comme du lait. ». Dans tous les cas, ne paraît pas désolé-e, tu es le client-e. Tu peux aussi dire que tu es végétarien-ne ET intolérant-e au lactose, c’est triste mais tu seras pris-e plus au sérieux. On ne te ramènera pas des pâtes au beurre en se disant que tu es juste chiant-e. Ensuite, n’hésite pas à flatter l’ego du chef ! Si c’est de la cuisine maison il n’y a aucune raison pour qu’il/elle refuse de te faire un plat adapté. Tu peux aussi illustrer ton propos avec des exemples pour éviter de te retrouver avec des carottes râpées. Par exemple, demande un mix des accompagnements des différents plats, ou demande une assiette de frite en plus. Et n’hésite pas à négocier le prix, parce qu’un boeuf aux carottes sans boeuf ça coûte moins cher !

Idée de repas : salade de concombres, pâtes, légumes sautés. Et un verre de vin blanc parce que tu l’as mérité.

Si c’est un restaurant que tu es amené-e à fréquenter longtemps (cantine d’un hôtel par exemple), n’aies pas peur de déranger et parle avec le chef ! Ça lui fera plus plaisir que tu ne le crois, car c’est avant tout un défi culinaire !

Chez des gens

On arrive au cas un peu plus délicat, puisqu’il implique des relations personnelles. Je te conseille vraiment de prévenir à l’avance, même si tu es tenté-e de ne rien dire « par politesse ». La personne qui cuisine te remerciera de lui avoir dit, plutôt que tu ne manges rien du repas. Parfois, il suffit simplement de demander à ce que les accompagnements soient servis séparément. Tu peux aussi lui proposer de venir plus tôt pour l’aider, voire d’emmener tes propres plats. Et là, les possibilités sont infinies.

Idée de repas : tartinade de champignons, riz, légumes rôtis aux four, tarte aux pommes.

Bon appétit ! Et vous quelles sont vos techniques pour manger végétalien à l’extérieur ?

 

18 réponses à “Manger vegan à l’extérieur”

  1. alexl dit :

    Hey ! Bon article ! Je voulais savoir si la photo de ton article c’était toi qui l’avait prise et si oui où ? C’est tellement rare de trouver des boulangeries qui font des sandwiches vegan ! Merci d’avance pour ta réponse :) J’adoooore ton blog !

  2. alexl dit :

    Fuuuuuckk yeeeeessss ma fac est juste à côté :) ! Merci bcp ! Take care

  3. Mary dit :

    Super article ! Je suis en voie de devenir végétarienne,… ET je suis intolérante au gluten (je n’ai pas fait les tests mais mon ventre est d’accord là dessus). Du coup, j’avais déjà des remarques avec l’arrêt du gluten mais alors là j’angoisse un peu. J’angoisse aussi de ne pas pouvoir manger grand-chose à l’extérieur ou de devoir « ennuyer » les gens lorsque je serai invitée à manger. Bref les débuts risquent d’être difficile mais il n’y a aucune raison de ne pas y arriver non ?!

    • Bleu dit :

      Oui ça se complique avec l’intolérance au gluten, mais rien d’impossible 😀 courage ! La cuisine asiatique se prête bien à ce genre de régime.

  4. Gwenaelle dit :

    Coucou !
    Premier commentaire posté sur ton blog alors déjà je voulais te féliciter parce qu’il est vraiment très bien fait, avec de jolies photos, des conseils utiles, des recettes qui font envie et des articles bien rédigés ! Que du bon 😀
    Manger végé à l’extérieur, il suffit de faire attention aux ingrédients et de se tourner vers les restaurants du monde comme tu le conseilles (italiens, indiens, etc) et on trouve forcément son bonheur (finalement le plus dur c’est quand tu arrives dans un restaurant bien français où le seul plat sans viande ou autre est une salade et qu’en plus il te faut retirer l’oeuf dur et que finalement il te reste plus grand chose – oui, c’est du vécu !) mais au pire un peu de parlotte avec le chef comme tu le conseilles et c’est réglé.
    Jusque là ça allait puis comme Mary, l’intolérance au gluten est passée par là ! J’arrive quand même toujours à me débrouiller mais c’est sûr que déjà les choix sont beaucoup moins étendus (plus d’italien, plus de sandwich !!), après on réussi toujours à trouver, souvent le riz ou les pommes de terre se trouvent un peu partout donc pour les restaurants privilégier asiatiques et indiens par exemple. En supermarchés les plats sans gluten bio se développent aussi pour les plus pressés ça peut être pratique !
    Encore merci pour cet article et les autres à venir, bonne continuation :)

    • Bleu dit :

      Salut, merci beaucoup ça me touche beaucoup et ça me motive pour la suite :)
      Bon courage dans ta quête, heureusement comme tu dis que le marché bio / vegan / sans gluten se développe !

  5. Nadège dit :

    Coucou super ton post

  6. La Nouille dit :

    C’est mon 1er été vegan et j’ai commencé fort avec 3 restaurants d’affilé (en famille avec des parents qui ne comprennent pas trop pourquoi je mange comme ça) donc ça a été chouette pour se mettre dans le bain mais j’ai réussi à chaque fois : même si j’essaye de limiter le gluten, je ne fais pas ma « chieuse » jusque là dans les resto parce que sinon… ^^ Certains réagissent très bien, d’autres aussi mais soupirent quand je leur dit ‘pas de lait’, et d’autres me servent 3 tomates avec une tonne de sauce en faisant la tronche.

    Bon l’important est de passer un bon moment avec tout le monde au final, je relativise 😉

    En tout cas merci pour tes tips et pour ton blog que j’aime beaucoup.

    Bonne journée !

    • Bleu dit :

      Ha oui, c’est l’aventure ! Souvent, mes proches sont plus choqués que moi du manque de choix dans les restaurants « classiques ». Merci pour le compliment, et bonne continuation 😉

  7. Muriel dit :

    Bonjour,

    Intéressant cet article. Je suis Végétarienne depuis 30 ans et végan/végétalienne depuis 20 ans, je n’ai aucun problème à trouver à manger ni dehors, ni chez les amis. Comme le dis la rédactrice.
    A savoir toutefois lorsqu’on est végétalien, que certaines pâtes sont faites avec des oeufs, notamment les tagliatelles. Bien sûr un restaurant qui fait toutes ses pâtes maison, les fera toutes avec des oeufs, et là vous avez plus de chance avec les gnocchis.

    Aimons les animaux, et ne les mangeons pas!

  8. Clémentine dit :

    Tes articles, qu’ils concernent la nourriture, les conseils beauté, les sorties… sont tous super intéressants !
    Je compte devenir vegan, lentement mais sûrement, du coup tout ces coups de pouce me sont très utiles. Le plus dur pour moi sera l’opinion familiale (ils sont déjà horrifiés parce que je ne mange plus de viande) mais il ne manquerait plus que je change de convictions pour faire plaisir aux autres…!
    Bref, du coup, je serai très heureuse de continuer à te lire ici et sur Twitter ! Et bon courage pour ton programme Anti Déprime :-)

    • Bleu dit :

      Merci beaucoup Clémentine ! Bon courage pour ton changement, le plus dur c’est au début après ça va (presque) tout seul ! Et je suis sûre que ta famille va s’adoucir avec le temps à ce sujet. Ma famille, qui était dans l’incompréhension au début, est beaucoup plus open maintenant : mes parents ont quasiment arrêté le lait de vache, et mon frère est devenu végétarien !

  9. Ninouchka dit :

    Super article, merci !
    Pour moi (qui ne suis « que » végétarienne pour l’instant mais qui compte bien faire une transition vers le veganisme), c’est vraiment le resto le plus gros problème : j’ai des amis qui préfèrent vraiment les restos français, et c’est une telle galère, je me sens vraiment mal à l’aise, j’ai tellement l’impression d’emmerder tout le monde…
    Mais ton article me motive à m’affirmer plus et à ne pas être désolée tout le temps, merci ! 😉

  10. Nicolas dit :

    Article très réaliste et bien détaillé :)… En france, pour manger a l’extérieur c’était soit prévoir d’avance et dans tous les cas beaucoup d’anticipation.

    Là, à Londres, c’est plus facile, vu qu’il y a plusieurs adresses pas mal.

  11. lululille dit :

    Super ton article ! J’ai ri, je suis intolérante au lactose et végétarienne… En général, oui, les chefs sont contents de montrer qu’ils savent faire un plat super quand même ! (mais faut des fois expliquer looooongtemps aux serveurs…) !

Laisser un commentaire